Piranhas Rugby
"Grandir ensemble, se transformer"
Stade Lamothe 47130 St Laurent
-
06.43.19.85.07

Les piranhas sont dans le tempo

L’école de rugby des Piranhas qui est l’entente des clubs de Port Sainte Marie – Saint Laurent et d’Aiguillon – Monheurt – Damazan, veut se démarquer du paysage local en offrant une formation de qualité adaptée à tous les enfants quel que soit son niveau. Mais les responsables de l’entente Rachid Zine et Nicolas Bielle et leurs éducateurs, ont décidés depuis la saison dernière d’offrir une véritable porte d’entrée à toutes ces familles isolées dans nos villages, qui n’ont aucun lien social par manque de connaissances et d’amis. C’est dans cette optique que la soirée des Piranhas avait été crée l’année dernière afin que les parents puissent se rencontrer et créer des liens, une réussite avec plus de deux cents personnes présentes. Parmi les personnes présentes, deux papas bien connus dans le monde du spectacle, Michel Fraisse qui présente un riche parcours dans le monde de la musique de rock et de blues et du chant. Considéré comme l’un des meilleurs guitaristes de France, il a assuré les premières parties de concerts de Francis Cabrel, Louis Bertignac, entre autres. David Louvezy, gérant de la société Sono-Light Eco (SLE) est un spécialiste du son et de la lumière depuis plus de vingt ans.
Les deux amis qui ont bien saisis le message que veulent mettre en place les Piranhas, ont eu l’idée lumineuse, d’aider l’école de rugby à créer une soirée de concerts, qui sera baptisé le Piranhas Show. Pour cette soirée exceptionnelle, il convient de préciser que tous les artistes viendront bénévolement, par simple amitié pour Michel et David, ou pour les enfants de l’école de rugby. Même Omar Hasan, célèbre pilier international et baryton à l’opéra, s’est prêté au jeu en assurant la promotion du Piranhas Show sur les réseaux sociaux.
Rendez vous le 19 janvier 2019 à 20 h 00, à la salle St Clair de Port Sainte Marie pour cette soirée exceptionnelle.
Entrée 5 €, gratuite pour les moins de 10 ans.
Article La dépèche - 01/2019